GRANDEURS ET MISÈRES D’UNE VICTOIRE – Jean-Noël Jeanneney

GRANDEURS ET MISÈRES D’UNE VICTOIRE

Jean-Noël Jeanneney

Clemenceau mourut le 23 novembre 1929, après avoir achevé son ultime ouvrage qui parut quelques mois plus tard. Grandeurs et misères d’une victoire n’est pas seulement un texte de circonstance répondant aux attaques dont le « Tigre » avait fait l’objet pour son action durant la Grande Guerre. Il s’agit à la fois des mémoires et du testament politique d’un prodigieux lutteur, d’une réflexion informée et passionnée sur le drame de la guerre et de la paix, sur la profondeur de l’engagement et la solitude du pouvoir. C’est dire, en cette année de commémoration de Verdun, que ce livre vibre d’une intensité saisissante.

Le testament du « Tigre »
Le nom de Georges Clemenceau se suffit à lui-même. Petit-fils d’un proche collaborateur de Clemenceau, Jean-Noël Jeanneney, historien, ancien ministre et ancien président de la BnF, est l’auteur de nombreux ouvrages parmi lesquels Clemenceau : portrait d’un homme libre (2005). Aussi était-il mieux placé que personne pour restituer l’ouvrage et son auteur dans leur superbe dimension.

Perrin, 2016

Contact Us

We're not around right now. But you can send us an email and we'll get back to you, asap.

Not readable? Change text. captcha txt

Tapez le mot et appuyez sur "Enter" pour lancer la recherche